top of page

Workshop

2023

New Performance Turku Biennale

Comment faire parler un·e artiste ?!

Turku, 5-10/09/2023

Comment faire parler un·e artiste ?! Marion Boudier et Chloé Déchery accompagne les étudiant·es de l'école d'art bruxelloise Le 75 pendant la biennale de Turku dans le cadre du projet européen Performing Indenties. L'objectif du workshop est d'interroger les modalités possibles de documentation de la performance et, plus particulièrement, celles de l'entretien avec un·e artiste. Comment susciter la parole artistique de manière ludique et créative ? De quelles manières l'entretien peut-il devenir un espace de feedback et de relation dramaturgique ? Comment faire de l'entretien avec un·e artiste une performance ?

Nous travaillerons sur différents protocoles et situations de paroles déjà expérimentés au sein de Performer les Savoirs, en nous appuyant également sur les travaux de Guillaume Dessanges ("Questions pour un champion : actualisations pratiques"), la méthode de feedback développée par DasArt, et en nous réappropriant différentes pratiques du jeu de cartes, depuis le Tarot jusqu'aux "Instruction Cards to Reboot Your Life" de Marina Abramovic par exemple.

Nous avons sélectionné quatre performances d'artistes finlandais et internationaux émergeant·es présenté·es pendant le Festival : M*otherland: stuck of rules and a big collective feeling de Dash Che ; Dear BioDaddy de Stefania Olafsdottir ; DANGER de Wilhem Blomberg ; Yleisöruumis (Audience Body) de Tuomas Laitinen.

A l'issue du workshop, nous souhaitons avoir prototypé un jeu de cartes, qui sera réalisé et mis en acte lors du Festival (Pas si) Fragile! à Bruxelles à l'automne 2024.

Workshop 2023

Workshop

2021


« Qui parle qui écoute ? Paroles et savoirs situés en scène »

Rencontre #8

 

avec le Studio-Théâtre de Vitry

samedi 19 juin 2021

14h - 18h

Qu’est-ce que parler dans un espace public et a fortiori dans l’espace scénographique et politique que constitue la scène ?

Qui est autorisé à y prendre la parole ? Qui autorise ?

Comment distribuer la parole de sorte que tous les récits, dans leur pluralité, leur hétérogénéité, puissent être également entendus ?

 

D’où parlons-nous ? Qu’est-ce qui nous porte à prendre la parole et comment ? Au nom de qui, de quoi, parlons-nous ? Pour qui ?

 

Parmi celles et ceux que l’on n’entend pas ou moins, qu’est-ce qui cherche à se dire et comment ? Comment donne-t-on la parole quand cette parole ne nous appartient pas ? Peut-on parler pour un.e autre ? Qu’est-ce qu’une parole confisquée ?

 

De quelles manières nos affects et nos corps prennent-ils position ? A contrario, comment sont-ils mobilisés par la parole que nous recevons ? Qu’est-ce qu’une parole qui nous touche, nous mobilise et nous déplace pour nous situer autrement ?

Est-on entendu comme on se situe ? Comment déconstruire et jouer avec les projections de ceux·elles qui nous écoutent ?

 

Pour cette Rencontre #8 menée conjointement entre le Studio-théâtre de Vitry et Performer les savoirs, nous proposons d’ouvrir un chantier de réflexions qui prendra comme appui le texte de Donna Haraway intitulé (en français) “Savoirs situés : la question de la science dans le féminisme et le privilège de la perspective partielle”.

 

Nous chercherons durant ces rencontres à relire les questions soulevées par Haraway depuis la scène et la pratique artistique et à les translater vers l’expérience théâtrale en explorant leurs points de convergence, d’émulation ou de friction ?

 

A travers cette relecture et des partages d'expériences, nous chercherons notamment à nous interroger sur les situations conscientes ou non, individuelles ou collectives, qui produisent et permettent une prise de parole au théâtre et sur scène (ce qui la rend consciemment ou non nécessaire, l’autorise, et quelles formes prennent ces instances d’autorisation). Nous nous demanderons quelles sont les pratiques qui font entendre des paroles plurielles et hétérogènes et font entendre celles et ceux qui ne parlent pas (ou moins, ou plus bas). Si comme Donna Haraway l’affirme, « le savoir est une conversation située », nous aimerions nous demander comment la relation dialogique est susceptible de produire des affects, des expériences sensibles et des savoirs qui déplacent ce qui se passe entre nous. En retour, nous examinerons également la position (ou la « situation ») spectatoriale : comment recueillons-nous la parole prononcée de façon située ? À quel point la vulnérabilité peut-elle être un lieu de rencontre avec autrui ?

 

Ces rencontres auront lieu à huis clos du mercredi 16 juin au samedi 19 juin. La quatrième journée, le 19 juin, sera consacrée à un moment public durant lequel nous restituerons la matière que nous aurons traversée en essayant d’inventer un protocole ou des situations qui la mettent en acte et en partage de manière vivante et inclusive.

Il y aura un peu de temps passé à la table, assis.e.s, à discuter.

Davantage de temps pour marcher, se déplacer, s’engager physiquement.

Il n’y aura pas de modération, pas de parole surplombante.

Plutôt une co-responsabilité de la dynamique collective et une co-existence de points de vue situés.

Avec:

 

- Emma Bigé, travailleuse du texte, danseuse-improvisatrice, épistémologue et compost pour artistes

- Marion Boudier, dramaturge et chercheuse en études théâtrales

- Élise Chatauret, auteure et metteuse en scène

- Chloé Déchery, artiste de performance et chercheuse en arts du spectacle

- Clovis Maillet, artiste, historien, enseignant 

- Kantuta Quiros, théoricienne de l'art, commissaire d'exposition, cinéaste, co-fondatrice de la plateforme curatoriale le peuple qui manque

- Gurshad Shaheman, auteur, metteur en scène, comédien

- Marie-Jeanne Zenetti, chercheuse en littérature française, spécialisée en études sur le genre et littératures factuelles.

 

Durant la journée de restitution du samedi 19 juin sera présenté un extrait de la conférence performée de Chloé Déchery, Créer sous d’autres noms que le sien (version work-in-progress) qui sera suivi d’échanges avec le public.
Les étudiant.e.s du Master du département d'études théâtrales de l'Université de Paris 8 présenteront également leur fanzine Kit de la conférence performée (fait maison) réalisé avec le collectif g.u.i. (Tanguy Wermelinger et Angeline Ostinelli).

​​​

 

19 juin 2021 / 14h-18h

 

STUDIO-THÉÂTRE 

18, avenue de l’Insurrection 94400 Vitry-sur-Seine

Entrée libre sur réservation à contact@studiotheatre.fr

Tract Rencontre #8
Studio-Théâtre de Vitry
Rencontre #8

Partenaires 

Partenaires Rencontre 8.png

Workshop

2019

"Curious Methods"

un workshop de recherche proposé par

Helen Paris et Leslie Hill (Curious)

 

 

Studio-théâtre de Vitry, 20-24 mai, 14-19h

Accès gratuit, sur sélection de dossiers (20 participant.e.s au total)

 

 

 

Appel à candidatures:

- un CV (2 pages max.)
- une lettre de motivation (1 page A4)
au mail performerlessavoirs@gmail.com, avant le vendredi 19 avril 18h.

 

 

Helen Paris et Leslie Hill, professeures et co-directices de la compagnie de théâtre Curious travaillent régulièrement avec des participant.e.s pour créer et concevoir des méthodologies artistiques et académiques hybrides et sur-mesure.

 

"Curious Methods" explorera la myriade de façons à partir desquelles nous pouvons concevoir et partager nos pratiques et établir des méthodologies de travail ad-hoc.
Le workshop dessinera les contours des topographies sensuelles, intimes, politiques et spatiales qui fondent nos pratiques de recherche, artistiques et autres.

« Nous avons appelé notre compagnie de théâtre Curious car notre travail est avant tout guidé par une curiosité intense envers le monde dans lequel nous vivons. Le désir de curiosité est ce qui sous-tend ce workshop et, ensemble, nous considérerons les questions suivantes :
Où est-ce que notre travail prend place, physiquement, spatialement, affectivement ? Quel est le terrain sur lequel se déploie notre pratique ? Quels sont nos gestes de recherche ? Quels sont les non-dits, les secrets, les fantômes de nos pratiques ?
Nous utiliserons différents outils pour mettre à jour ces questions que nous développerons de façon individuelle et collaborative, de la création littéraire à l’architecture de « l’arrière-scène » et de « l’avant-scène », en passant par la mémoire corporelle, la gestualité, des activités de promenade et de cartographie, l’érudition sensuelle et même…un peu de jardinage. Parce que la semaine n’est pas conçue en vue de la production d’un résultat/d’un spectacle ou d’une présentation publique, nous pourrons profiter de ce temps pour encourager la réflexivité et placer l’accent sur la création, le processuel et le malléable.
Nous nous intéressons au développement et à la promotion d’une culture de la Practice as Research au sein du champ des études du Live Art, de la performance et du théâtre. Nous nous efforçons non seulement de produire un travail de recherche fondé sur la pratique qui ait un fort impact, mais nous souhaitons également élargir les cadres de travail et la pédagogie de la recherche artistique telles qu’en témoignent la publication de notre livre, Performing Proximity et celle de notre prochain ouvrage Performance Making: Curious Methods (Intellect, 2019) ainsi que notre pratique pédagogique actuelle.”

Attention, le workshop sera conduit intégralement en anglais et il est demandé d’être présent.e sur l’intégralité de la durée du workshop.

 

Curious Theatre Company 

https://www.curiousperformance.com

 

Project actuels:

Wild Longings - une performance pour environnements boisés, financé par The Woods Institute for the Environment et Arts Council England.

England http://www.wildlongings.com

 

Publications récentes:

Sex, Suffrage & the Stage (Palgrave, 2018)

The Artist's Border Panic Compendium (Jerwood, LADA, 2017)

Performing Proximity (Palgrave, 2014)

Workshop 2019
bottom of page